vendredi 16 juin 2017

ღ Il y en a des pires ღ

La fameuse expression ''Il y en a des pires''....je ne l'aime donc pas!!!

Oui, il y en a des pires mais aussi des mieux.
Oui, il y en a des pires mais qui es-tu pour banaliser ce que je vis?
Oui, il y en a des pires mais moi je ressens ce que je vis avec une grande émotion.
Oui, il y en a des pires mais ai-je le droit de vivre ce que j'ai à vivre de la façon que je veux le vivre?

Toutes ces réponses, tu peux aussi les faire car qui de mieux que nous-même pour savoir ce que l'on vit vraiment et de la façon que la vie nous confronte?

Pour moi, quand les gens nous disent qu'il y en a des pires....oui, peut-être que c'est pour nous encourager ou nous dire que ce que nous traversons est quand même pas si mal mais je trouve vraiment que c'est comme banaliser ce que l'on vit.

Un même événement peut toucher chaque personne différemment.
Une même émotion aussi.

Mon médecin me le disait quelques fois....''Vous savez, j'en vois qui ont des maladies ou situations qui sont pires encore alors consolez-vous''....mais non, ça ne me console pas car moi je vis des émotions qui sont peut-être différentes, des sensations différentes et un ressenti différent.
J'ai osé lui répondre que c'est comme dire que ce que je vis n'est rien, que ce n'est pas important.
Il a été saisi et a comprit ce que j'exprimais et depuis, il ne me dit plus cette phrase.

Tu peux aussi exprimer ce que tu vis, sans te sentir juger par cette expression.
Les mots, même si exprimés pour nous consoler, peuvent aussi faire mal.

Donc, il y en a des pires.....à bannir!!!


vendredi 19 mai 2017

ღ Questionnement nécessaire ღ



Je vous partage ma réflexion...
Rien n'est encore décidé, je me donne l'été pour y réfléchir...
Mais n'étant pas connue et m'ayant coupée volontairement du monde il y a 1 an ou 2, je n'ai pas de réseau pour m'aider à me propulser encore plus vers mon idéal, ma passion.
J'aime parler de cheminement personnel, vous le savez tous et toutes mais je commence tout de même à me demander si je vais continuer à l'automne.
J'ai tenté des ateliers et j'adore cette façon de faire mais j'ai eu très peu de réponse, peu de participant. Je me donne beaucoup pour monter ces ateliers alors de continuer, c'est prendre de mes énergies, que j'ai moins en vieillissant pour raison de santé.
Je voulais m'annoncer comme ''Marraine de vie'' mais encore une fois, n'ayant pas beaucoup de réseau, je ne suis pas certaine que cela fonctionne. Et de donner des outils aux gens et que cela ne fonctionne pas pour eux, me fera encore questionner sur mes aptitudes.
Gros dilemme dans ma tête depuis quelque temps. Mais comme je l'indique plus haut, aucune décision ne se prendra avant l'automne car j'ai beaucoup à faire d'ici là.
Si je décide de tout arrêter, les ateliers et marraine de vie, je continuerai sûrement à écrire sur mes blogues et mes ateliers se transformeront en livre, que j'enverrai à des maisons d'édition, pour tenter ma chance une autre fois car d'éditer moi-même, j'aurais le même problème de réseau.
Donc, tout ça à suivre.....
Comme je le disais dernièrement à une amie, je devrais juste profiter de la vie, avec ce que j'ai de bien et de beau autour de moi. Rare que j'ai prit vraiment le temps car j'avais toujours soit des événements tragiques qui arrivaient dans ma vie ou des idées plein la tête. Je suis peut-être rendu à un bout de ma vie où je devrais me ''déposer'' vraiment et profiter. Voir mes amies, sortir, profiter aussi de la nature etc....




mercredi 8 février 2017

ღ Conférence et Atelier ღ





Une belle annonce à faire 😊


Je suis très heureuse d'offrir une conférence et un 
atelier à la maison de la famille de Charlesbourg, en mars 2017.

Tout le monde est invité à s'inscrire, à très peu de frais.
De beaux échanges s'y feront.




















Merci de bien vouloir partager...ce qui m'aidera à faire une belle publicité.
Merci à l'avance 😊

mercredi 4 janvier 2017

ღ Résolutions, Action, Réalisation ღ


Chaque année, avec l'arrivée du nouvel an, nous prenons des résolutions. Ou du moins, nous nous fixons des buts, des objectifs. Au fil des mois, on se rend compte que presque rien n'a été réaliser et on se déçoit car à la base, ces idées étaient bonnes, pour notre bien mais la vie étant ce qu'elle est, on passe à côté de nos bonnes intentions. Il manque parfois de la volonté aussi, un manque d'intérêt s'installe et encore une fois, on passe à côté, le temps avance...et encore rien...


Cette année, pour la première fois, j'ai décidé de me faire un plan d'action. J'ai beaucoup de projet, de but, que je veux atteindre en 2017 et avant de travailler sur moi, par ma formation et plusieurs techniques apprises, je gardais ces projets dans ma tête et ça finissait par m'essouffler avant même de commencer mon année.

J'avançais dans le temps et rien ne se faisait ou presque car je me sentais déjà fatigué. En début d'été, j'étais essoufflée et les émotions à fleur de peau.

J'ai une grosse année devant moi en 2017. Je le sais d'avance et pour une rare fois, je ne panique pas et je sais que j'y arriverai car j'ai couché sur papier mon plan d'action. Je vais m'y référé souvent et je vais inscrire les objectifs que j'aurai réalisé pour atteindre mon but. Car il y a une différence entre les deux, objectifs et buts.




Imagine qu'un but soit comme le centre du target, c'est ce que tu veux atteindre. Ce n'est jamais totalement sous ton contrôle à 100%. Tu peux lancer à côté, le vent, le tremblement de tes mains peuvent empêcher de l'atteindre. Mais à force de te pratiquer, de t'ajuster, tu peux y arriver.
Imagine maintenant que les flèches sont tes objectifs. Tu les vérifies pour voir si elles ne sont pas arrondies, tu lances plus droit etc...ce qui devient des actions, des objectifs.  Donc un objectif devient totalement sous ton contrôle car c'est toi qui dois agir.

Je te donne un autre exemple. En 2017, je dois terminer de créer mes ateliers, je dois déménagé, je dois réinstallé notre environnement au camping, je veux faire un défi 100 jours, je veux donner des ateliers et terminer la formation que j'avais commencé. En gros, c'est ça et c'est déjà beaucoup. Avant, j'aurais voulu tout faire en même temps, penser à tout, ne rien oublier.....Oufffff l'essoufflement....


Mais je me suis sorti un cahier, j'ai inscrit tous mes buts pour l'année et placer les mois où je pourrai réaliser chaque action. Je vais prendre une page par but et par la suite, je vais inscrire les objectifs pour chacun, les actions que je peux faire. En décortiquant chaque but, je saurai comment me guider tout au long de l'année.




Ha! C'est officiel que je peux rencontré des obstacles car un but n'est pas totalement sous mon contrôle mais je me donnerai la permission de faire d'autres actions ou reporter de quelques semaines, sans me frustrer ou paniquer. La vie étant ce qu'elle est, des imprévues peuvent survenir car la vie est un mouvement et il faut le suivre.




L'important au bout du compte est d'être fier de nos réalisations. De regarder, en fin d'année, ce qui a pu être fait et reporter ce qu'on a pu atteindre à l'année suivant, en recommençant le même exercice dans un cahier. 
Mais, comme pour toute chose, l'action sera toujours l'étape la plus cruciale sinon, sans action, aucune réalisation.

Je vous souhaite donc, pour l'année à venir, de bonnes actions pour de belles réalisations